!css

News

16/05/2017

Pourquoi le baril de Brent a-t-il chuté?

Au mois d’avril, le prix d’un baril de Brent a fortement chuté. Cette baisse s’est matérialisée à partir du 11 avril. Quelles en sont les raisons ?

 

Une première explication est que les niveaux de stocks américains sont à leur plus hauts historiques d’après l’Agence International de l’Energie. A cela viennent s’ajouter les baisses de production qui restent limitées malgré un accord de l’OPEP sur un plafonnement de sa production de barils : seuls 70 % de la réduction de production validée par l’OPEP se sont matérialisés. Une grande part de la baisse de production est réalisée par l’Arabie saoudite et le
Koweït alors que les 11 autres pays membres de l’organisation n’ont réduit leur production que de 50 % de l’objectif initialement fixé. Les pays non membres de l’organisation n’ont pas non plus totalement respecté l’accord.

Aux Etats-Unis, le prix du pétrole de schiste a connu un rebond depuis son plus bas de février 2016 (28 USD par baril), ce qui a encouragé les producteurs à reprendre leurs investissements. La production américaine est ainsi repassée au-dessus des 9 millions de barils par jour en mars. Grâce à des technologies avancées et à la baisse des coûts, les producteurs peuvent rapidement tirer profit de la hausse des prix. Cela a conduit à la liquidation de positions nettes spéculatives qui s’est manifestée dans la deuxième quinzaine de mars et début avril.

Les prix du pétrole pourraient encore reculer à court terme, bien que la demande devrait rattraper son retard sur l’offre à partir du second semestre 2017. Les prix du Brent devraient revenir dans une fourchette de 50 – 60 USD car la baisse des prix incitera les membres de l’OPEP à mieux respecter l’accord et pourrait déclencher une réduction du nombre de puits et de la production aux Etats-Unis.

Pour plus d’informations, veuillez contacter votre gestionnaire ou contactez nous.