!css

Flash update | Pas besoin de paniquer

30/10/2018

Depuis le début du mois d’octobre les marchés actions ont subi une forte correction. Entre le 3 et le 24 octobre, les actions américaines ont perdu 9,12% (S&P 500, exprimé en dollar américain) tandis que le marché actions européen a baissé de 8% (Eurostoxx 50).

Cependant, les corrections d’une telle ampleur qui vont de pair avec une augmentation de la volatilité ne sont pas une exception sur les marchés actions. L’indice S&P 500 par exemple a connu cinq corrections de plus de 9% au cours des dix dernières années, bien qu’il ait enregistré dans la même période une tendance sous-jacente fortement haussière.

Les causes de la correction

L’augmentation des taux d’intérêt, la diminution de la liquidité globale, les tensions géopolitiques et les préoccupations au niveau de la croissance future sont à l’origine de la correction actuelle. Le ralentissement de la croissance pendant le troisième trimestre en Chine soulève la question de savoir si l’impact de la guerre commerciale ne se reflète pas déjà dans les prix.

Suite à la correction des marchés, les valorisations ont considérablement baissé, ramenant à 14 le ratio cours-bénéfice global pour les 12 mois à venir par rapport à 17 en janvier, la moyenne à long terme étant de 15,8. L’économie américaine continue à soutenir la croissance globale. Le chiffre d’affaires des entreprises américaines devrait rester solide et le risque d’une forte baisse des marges d'exploitation nous semble plutôt limité. A court terme, cela devrait protéger la rentabilité. De plus, les indices de sentiment montrent déjà un pessimisme extrême.

L'impact sur notre stratégie

Nous continuons à suivre de tout près le scénario de croissance dans la zone euro. La situation budgétaire en Italie, le Brexit mais également de nouvelles tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine pourraient attiser les préoccupations des investisseurs.

Confronté à ce genre de mouvements de marché, il est important de garder une approche disciplinée et d’analyser les différents paramètres. C’est pourquoi nous considérons cette correction des bourses plutôt comme une opportunité d’achat à court terme, avec une préférence pour les valeurs américaines. Ces adaptations à court terme ne doivent toutefois pas nous faire oublier l’importance d’une allocation équilibrée à long terme. Un rapport optimal entre le rendement et le risque reste la façon la plus efficace de faire croître le capital à long terme.

 

DISCLAIMER

Le contenu de ce document n’est pas destiné à fournir un service d’investissement ou un conseil en investissement. Cliquez ici pour plus d'informations.